Page d'accueil ÉCOUTE la TERRE

Crop circles : la révélation de Chilbolton
(par Daniel Harran)

Crop circles :<br />la révélation de Chilbolton

Crop circles :
la révélation de Chilbolton

(par Daniel Harran)

148 pages

Parution en Octobre 2011

Prix : 18 €

Disponibilité : en stock

Quatrième page de couverture

Quatrième page de couverture

L'agroglyphe (ou crop circle) double de Chilbolton, formé d'un visage de type humain associé à un message codé, est apparu en 2001 dans un champ de blé en Angleterre. Il est unique en son genre, et sa nature quelque peu déroutante a profondément marqué les esprits.

En effet, le message s'est avéré être une réponse à celui envoyé vers des étoiles lointaines, en 1974, par une équipe de chercheurs astronomes, dans le cadre d'un programme de recherche d'intelligences extraterrestres.

Qui donc a bien pu écrire ce message ? Et quelle est sa signification ? Pourquoi a-t-il été placé à cet endroit précis ?

C'est ce que vous propose de découvrir ce livre, qui est le fruit d'une étude scientifique minutieuse et inédite, éclairée à la lumière de connaissances ésotériques très anciennes sur la nature humaine. Et là, la correspondance est si étroite entre les indications du message et ces connaissances que plus aucun doute ne subsiste quant à l'interprétation qui s'impose.

Loin des écrits conventionnels traitant de ce sujet, c'est dans un univers passionnant que l'auteur nous plonge, car l'agroglyphe se révèle être lié à notre quête de l'essentiel et répond aux questions : Qui sommes nous ? Quelle est notre propre histoire et quelle est notre destinée ?

L'AUTEUR : Daniel Harran est titulaire d'un doctorat ès sciences et Maître de Conférences en physique. Son activité d'enseignant-chercheur à l'université l'a conduit à ressentir peu à peu les limites de cette science trop matérialiste pour décrire réellement les lois de l'univers. Depuis quelques années, il se consacre pleinement à l'étude du phénomène des agroglyphes, qui sont la manière la plus spectaculaire par laquelle le monde invisible se manifeste dans notre monde matériel. Ses analyses s'appuient sur un grand nombre d'observations sur le terrain, en France mais surtout en Angleterre. Ses interprétations reposent sur des connaissances encore peu connues sur la nature profonde de l'être humain.

Table des matières

Introduction

Présentation de l'agroglyphe double de Chilbolton

Un rébus extraordinaire

Une formidable énigme

Décodage du message

Pourquoi la représentation de l'antenne de Chilbolton ?

Des auteurs qui sont parmi nous

Remarque sur la date de création de ce double agroglyphe

Une technique « empruntée » aux esprits de la nature

Une formidable énigme, mais aussi un immense défi

Une très longue histoire des hommes

L'Atlantide

Une autre source de connaissance

Cinq races-mères successives

Une évolution de l'homme liée à l'évolution de la Terre

Le couple Terre-Lune

Eléments de cosmogonie

Une nouvelle interprétation de Chilbolton s'impose

Une nouvelle hypothèse

Les planètes du système solaire, lieux de séjours pour des âmes humaines

Des niveaux d'évolution différents parmi les êtres humains

Population totale des âmes humaines

L'énigme de la taille du corps physique

Des hommes spirituellement grands et physiquement petits

Notion de corps physique véritable, de nature subtile

Synthèse et conclusion

Un être très semblable aux hommes et présent sur Terre

Un phénomène d'origine essentiellement spirituelle

Un être spirituel appartenant à notre espèce humaine

La légende du royaume d'Agartha

Un véritable fragment d'enseignement spirituel

Résumé de la solution du rébus

Une question de niveau

Une formidable leçon d'humilité

Annexe I - Le message de Crabwood

L'emplacement de l'agroglyphe - Les coïncidences avec Chilbolton

Le décodage du message

Réflexions sur le sens de ce message

Annexe II - Deux catégories différentes d'agroglyphes

Références bibliographiques

A propos de l'auteur

Introduction

Chilbolton - 21 août 2001 - Le visage et le message
Photo © Lucy Pringle

Au mois d'août 2001 est apparu, au pied de l'observatoire de Chilbolton en Angleterre, un double agroglyphe (terme français pour désigner un crop circle) formé par la représentation d'un visage d'une part, associé à un message codé d'autre part. Cette formation, qui est unique en son genre, est certainement celle qui a le plus marqué les esprits des personnes qui s'intéressent au phénomène des crop circles.

En 2002, et dans la même région d'Angleterre (à Crabwood, près de la ville de Winchester et à 14 km de Chilbolton), une autre formation a aussi marqué les esprits et peut être classée dans la même catégorie puisqu'il s'agissait là encore de la représentation d'un visage (de type très différent du premier) associé à un autre message codé (selon un code aussi très différent). Le déchiffrage de ce message est donné en annexe I. Dans les deux cas, les codes utilisés pour composer les messages étaient des codes précédemment élaborés par l'homme ; ce choix les rend aisément décryptables.

A ce jour, ces deux représentations sont des exceptions : ce sont en effet les deux seules fois où un visage a été dessiné (si on laisse de côté quelques réalisations publicitaires d'origine humaine, qui ne présentent évidemment pas le même intérêt !), et où un message compréhensible intellectuellement a été représenté.

Le visage de Chilbolton - 21 août 2001
Photo © Lucy Pringle

En outre, les techniques de représentation utilisées dans les visages et dans les messages sont aussi très spécifiques. La méthode de représentation du visage de Chilbolton en 2001 fait penser au procédé d'imprimerie, alors que le visage de 2002 rappelle, avec ses lignes, le procédé de diffusion d'une image télévisée à ses débuts, quand la définition était très limitée. Dans les deux cas, ces techniques se distinguent complètement des lignes et courbes purement géométriques observées dans tous les autres agroglyphes.

Le fait que ces types de motifs n'ont jamais été repris dans aucun autre agroglyphe (pas d'autre visage ni d'autre message codé) semble constituer déjà une garantie de l'authenticité de ces formations, c'est-à-dire qu'elles n'ont pas été réalisées « de main d'homme » (il paraît peu probable en effet que, dans l'hypothèse où des hommes en seraient les auteurs, ils aient ainsi introduit deux nouveautés majeures et les aient réalisées de façon quasiment parfaites sans avoir fait auparavant des essais dans ce sens). De plus, on doit remarquer que le message de Chilbolton a été réalisé presque sous les fenêtres de l'observatoire dans lequel travaillent en permanence un grand nombre d'ingénieurs et de techniciens. Il n'est pas concevable que deux dessins aussi complexes, aussi grands, et uniques en leur genre, dont la réalisation aurait nécessité une attention très méticuleuse, aient pu être faits par des hommes à l'insu du personnel de l'observatoire. Si des plaisantins avaient vraiment voulu se risquer à réaliser des glyphes aussi complexes, ils auraient à coup sûr choisi un lieu moins fréquenté pour éviter d'être surpris.

Le message de Chilbolton - 21 août 2001
Photo © Lucy Pringle

Rappelons, pour les lecteurs moins avertis, que dans les parties claires des dessins, les tiges de blé sont simplement courbées à leur base et couchées au sol, sans être arrachées ni coupées, ce qui n'empêche pas le mûrissement des plantes, si bien que la moisson pourra être faite normalement, quasiment sans perte de rendement. Dans les parties foncées, les blés ne sont pas touchés. Les glyphes sont donc faits pour attirer l'attention des hommes, mais ils sont toujours réalisés dans le respect total des cultures concernées.

Ces formations méritent donc toute notre attention, d'autant plus que, même avant l'étude du contenu des messages, on peut deviner leur portée immense. En effet, on peut légitimement considérer que les visages dessinés sont probablement des représentations des auteurs de ces dessins et en constituent comme des signatures, certes énigmatiques. Ainsi, dans les deux cas, il semble que des représentants de civilisations extérieures à notre humanité ont manifesté leur existence et se sont adressés aux hommes, par le moyen discret et respectueux des agroglyphes ! Pour tous ceux qui reconnaissent vraiment, en leur for intérieur, la réalité de ces agroglyphes, le fait que l'humanité soit interpelée, à deux reprises et pour la première fois par ce moyen-là, apparemment par des êtres intelligents d'origine extérieure à la Terre, tout ceci représente un évènement de portée considérable.

Crabwood - 15 août 2002
Photo © Lucy Pringle

Ces deux agroglyphes de 2001 et 2002, uniques par leurs propriétés, ne sont absolument pas représentatifs de l'ensemble des milliers d'autres glyphes observés de par le monde depuis des dizaines (ou même des centaines) d'années et qui consistent en des figures géométriques plus ou moins élaborées. Ceux-ci étaient exclusivement formés de simples cercles jusqu'à la fin des années 1980, et se sont progressivement complexifiés depuis, mais n'ont jamais fait apparaître de visage ni de message codé. C'est d'ailleurs l'absence de signature et d'information explicite sur leur origine qui rend le phénomène mystérieux. Les deux glyphes de 2001 et 2002 appartiennent donc à une catégorie différente de tous ceux-là, avec en conséquence des origines probablement différentes (voir annexe II).

Dans un ouvrage précédent, nous avons montré, par une démarche rationnelle qui s'appuie sur un grand nombre d'observations faites sur le terrain, que les auteurs de ces milliers d'agroglyphes purement géométriques sont des êtres intelligents immatériels, donc des esprits, qui sont présents sur Terre parmi nous. Puis, en nous référant ensuite à des connaissances anciennes et oubliées des hommes, nous avons proposé l'interprétation que ce sont en fait des esprits de la nature, donc des êtres spirituels liés à la Terre.

Dans le présent livre, nous allons nous intéresser en particulier à ce double agroglyphe de Chilbolton. Nous allons reprendre le décodage de ce message et l'analyser minutieusement, pour tenter d'en comprendre l'origine et le sens profond.

Acheter le livre

Vous pouvez commander le livre directement auprès d'Écoute la Terre
(vous apportez ainsi votre soutien à l'association, et nous vous en remercions) :

Vous pouvez également commander le livre dans les grandes librairies
(cliquez sur le logo de la boutique pour accéder directement à la page du livre) :

© 2010-2017 - Écoute la Terre