Page d'accueil ÉCOUTE la TERRE

Êtres élémentaires & entités angéliques
(par Patrick J. Petri)

Êtres élémentaires<br />& entités angéliques

Êtres élémentaires
& entités angéliques

Connaissance Initiatique 3

(par Patrick J. Petri)

216 pages

Prix : 21 €

Disponibilité : en stock

Quatrième page de couverture

Les connaissances contenues dans ce livre étaient encore considérées au début du siècle dernier comme des enseignements secrets, réservés à une « élite », à des « initiés ». Ces connaissances peuvent être aujourd'hui accessibles au plus grand nombre.

L'être humain vit entouré de toutes sortes de forces spirituelles avec lesquelles, sans le savoir, il est en contact permanent et en étroite interdépendance.

Il s'agit des entités archangéliques et angéliques du christianisme et du judaïsme et des dieux des mythologies, et aussi des êtres élémentaires de la nature, artisans de la vie dans la matière, qu'on appelait autrefois : gnomes, lutins, elfes, ondines, salamandres...

Ce livre nous révèle la nature de la relation entre tous ces esprits et les esprits humains et comment l'homme, en développant de plus en plus une pensée matérialiste, s'est coupé de la perception de ces êtres jusqu'à en ignorer l'existence.

Préface

Depuis les époques les plus reculées de son histoire, l'humanité a toujours reconnu l'existence d'un monde suprasensible d'une réalité tout aussi évidente que celle du monde sensible. Anges, archanges, dieux des mythologies, jusqu'au début de notre ère la perception de ces êtres était encore chose relativement courante et naturelle, il suffit de se rappeler avec quelle facilité, dans le Nouveau Testament, les anges apparaissent à marie, à Joseph, aux bergers, que ce soit en réalité ou en songe. Cette perception ira s'effaçant progressivement jusqu'à disparaître totalement puisqu'il est couramment admis aujourd'hui qu'il s'agit de mythes et non de réalités et, avec le développement de la pensée matérialiste, les religions elles-mêmes ont fini par ne plus ^rendre la réalité de ces êtres au sérieux.

En même temps qu'il perdait sa capacité de percevoir les mondes supérieurs, l'être humain se limitait aussi dans sa perception du monde matériel, il n'en percevait plus que quelques graduations et il n'était plus en contact avec une autre de ses dimensions : le monde dit élémentaire.

Partout en effet, des forces, des êtres - ou esprits ou entités - sont à l'œuvre, dans la nature et plus généralement dans toutes les formes de manifestation de la matière, des plus grossières comme la pierre eux plus subtiles comme le nuage, la vapeur, la fumée, etc. Un monde d'une extrême complexité aux origines les plus diverses, entré dans une autre dimension de la matière. Gnomes, kobolds, lutins, elfes, ondines, sylphes, salamandres..., dans le passé, certains êtres qui avaient gardé un contact proche avec la nature les percevaient encore. Certaines régions du monde en ont gardé le souvenir sinon la connaissance, et sans qu'il soit besoin d'aller en Papouasie ou au fin fond des forêts amazoniennes, quand les Ponts et Chaussées islandais établissent le tracé d'une nouvelle route, on veille à contourner telle ou telle colline afin de ne pas déranger le gnome qui est réputé avoir là sa demeure. Vestiges d'une pensée prélogique ? Peut-être, mais bizarrement il s'est avéré que chaque fois qu'on néglige de faire le détour, on se trouve confronté ensuite aux ennuis les plus divers...

L'être humain vit ainsi entouré de toutes sortes de forces spirituelles qu'il ignore mais avec lesquelles il est en contact permanent et en étroite interdépendance. Il est donc de son intérêt de cultiver avec ces êtres les meilleurs relations possibles, en particulier avec les êtres élémentaires de la nature, artisans de la vie dans la matière. Or l'être a tellement dénaturé et pollué le monde naturel que certains de ces êtres fuient les lieux où ils étaient actifs ou bien, au lieu de faire leur tâche comme devraient la faire, ils deviennent de plus en plus agressifs à l'égard de l'homme. Et lorsque les forces de la nature ne sont plus présentes, la dégradation est rapide. En dehors de toute forme de superstition, on comprendra qu'il est de la plus grande urgence pour la pérennité de l'espèce que l'humanité renoue avec ces connaissances et cultive à nouveau le respect pour toutes ces formes d'existence si étroitement liées à son devenir personnel.

Ce livre, en une série de conférences et sous des aspects très divers, nous fait découvrir ce monde tout aussi réel que l'animal ou la fleur même s'il n'est plus perceptible à nos sens. La pensée moderne, rationnelle et scientifique, en même temps qu'elle permettait à l'être humain une investigation souvent merveilleuse de la matière, a obscurci ou réduit son champ de vision, le conduisant à ignorer toute une part de réel. Ce fut une étape nécessaire dans l'évolution humaine, mais peut-être le temps est-il venu que l'humanité s'ouvre à nouveau à d'autres réalités. Sinon, en se figeant dans un mode limité d'appréhension du monde, l'homme court le risque de se couper d'éléments essentiels à sa propre survie. Puisse ce livre être une contribution à un nouveau regard porté sur le monde.

Acheter le livre

Vous pouvez commander le livre directement auprès de l'association Écoute la Terre :

© 2010-2017 - Écoute la Terre