Page d'accueil ÉCOUTE la TERRE

Autres MIDIM
Manifestations Inter-Dimensionnelles

Les mystérieuses chutes de pierres
au Col de Vence

Le plateau du Col de Vence est un lieu relativement désertique situé en France sur les hauteurs de Nice, à 1000 mètres d'altitude. Il est connu pour être le siège d'une grande variété de phénomènes mystérieux qui depuis longtemps attirent les amateurs d'ufologie. Cette région fait partie de ces rares endroits du monde où, dans un périmètre relativement réduit, se produit une grande variété de phénomènes inexpliqués par la science qui, à première vue, pourraient paraître indépendants car très dissemblables. Mais l'unité de lieu et parfois la synchronicité de plusieurs de ces phénomènes nous incitent à penser à une origine commune.

Nous allons citer, en les résumant, quelques épisodes parmi les plus significatifs rapportés dans le livre « Les mystères du Col de Vence », édité sous la direction de Pierre Beake, et nous les éclairerons à la lumière des connaissances sur les êtres élémentaux, rappelées dans la page OVNIs. Nous verrons alors que tous ces phénomènes mystérieux, quelles que soient leur diversité et leur singularité, peuvent effectivement être considérés comme des manifestations différentes d'êtres de la nature.

Les mystérieuses chutes de pierre comptent parmi les phénomènes les plus spectaculaires vécus au Col de Vence. Alors que Pierre Beake et ses amis marchaient de nuit sur une route tranquille, ils se sont plusieurs fois sentis « agressés » avec des pierres qui tombaient autour d'eux, mais ils n'étaient pas touchés. Ils se rendaient compte que les projectiles tombaient verticalement sans que, dans la nuit, leur origine puisse être discernée. Les pierres produisaient un impact très distinct sur la chaussée, ou sur les carrosseries des véhicules : plusieurs seront abondamment cabossées et quelques pare-brises ont même été cassés. Ils ont constaté que, pour la plupart, ces pierres ne roulaient quasiment pas au sol après l'impact. Les cailloux étaient de dimensions différentes, allant du gravillon à la grosseur d'un poing, et pouvaient atteindre parfois la masse de plusieurs kilogrammes.

Col de Vence : le village des Idoles

On voit dans ces évènements les marques d'une intelligence invisible, qui est nécessairement présente sur le terrain puisqu'elle est en interrelation étroite avec les personnes présentes (sans que celles-ci en aient conscience). Ces intelligences ont la capacité d'agir sur la matière en projetant des pierres avec une force contrôlée pour impressionner les promeneurs sans jamais les blesser (le fait que ces pierres tombent à leurs pieds quasiment sans rouler après l'impact montre clairement que ces actions sont bien contrôlées pour ne pas risquer de les toucher).

Il est arrivé, exceptionnellement, que ce type de phénomène se déroule en plein jour. C'est ainsi qu'« en juillet 1995, Patrick et Pierre revenaient à pied d'une visite au village de Saint-Barnabé. En cheminant sur la route, ils évoquent la question des chutes de pierre. A hauteur du parking, Patrick se retourne « machinalement » pour voir, stupéfait, un gros caillou décoller du bord de la chaussée. La pierre décrit une parabole l'amenant à passer par-dessus la tête des deux amis pour s'écraser quelques mètres devant eux sur la route. Sous la violence du choc, elle se brise en trois morceaux. C'est une des rares manifestations de ce genre à avoir pu être observée de bout en bout en plein jour sous les yeux ébahis des témoins. »

Si l'on accepte la réalité de cet évènement incroyable, il nous faut admettre qu'il a nécessairement été créé par une entité intelligente et invisible, présente parmi les deux protagonistes. La trajectoire parabolique de la pierre, qui est caractéristique d'un objet soumis à une force initiale avant de subir la force de pesanteur, traduit le fait que cette entité l'a lancée avec une force calculée précisément pour passer par-dessus les têtes des deux personnes.

On a remarqué la parfaite synchronicité entre le moment où Patrick s'est retourné et l'instant où la pierre a quitté le sol. Cette synchronicité ne peut pas être due au hasard. Elle montre que Patrick a reçu la pensée l'incitant à se retourner, qu'il a été influencé mentalement par l'entité invisible à l'origine de cet évènement de façon qu'il puisse suivre de bout en bout le déplacement de la pierre.

Cet évènement a une très grande portée pédagogique, et révèle une relation particulière entre l'entité invisible et les personnes présentes. Cette relation est empreinte de respect et de bienveillance de chaque part, mais aussi d'une volonté pédagogique de la part de l'entité à l'origine de cette expérience, pour amener les hommes à comprendre les processus à l'œuvre.

Ainsi une entité intelligente et invisible – qui vit donc dans une autre dimension – révèle sa présence sur le lieu, en influençant télépathiquement l'un des promeneurs et en agissant sur un objet matériel pour attirer leur attention et les impressionner sans les blesser : ces caractéristiques se retrouvent dans la description des êtres de la nature, qui a été dressée précédemment dans la page OVNIs, à partir des connaissances de la science spirituelle.

Aussi spectaculaire et incroyable que cette anecdote puisse paraître, elle est pourtant dépassée par une autre anecdote encore plus incroyable, significative de l'étendue des capacités de ces êtres de la nature. Nous pouvons lire dans le livre « Les mystères du Col de Vence » :

« Hiver 1997. Nous sommes encore une fois un petit groupe à nous être réunis pour la soirée au Col de Vence. Aux environs de 23 h, Patrick monte dans sa voiture, accompagné de trois autres personnes. Il met le contact et allume ses phares lorsqu'il remarque immédiatement sur l'essuie-glace gauche quelque chose d'insolite, qui se profile en ombre chinoise, avec comme arrière-plan la zone éclairée par les phares. Il s'exclame, attirant l'attention de ses amis qui observent alors avec lui, incrédules, un phénomène incroyable : quelque chose d'aspect indéfinissable se transforme, en se déployant, un peu à l'image d'une fleur en train d'éclore, ou d'un papier kraft froissé, roulé en boule, qu'on aurait relâché subitement, et qui s'ouvre pour produire finalement une pierre ! Les quatre amis bondissent hors du véhicule pour observer de près la chose, et confirmer qu'il s'agit bien d'un minéral, de couleur marron clair, apparemment en tout point identique aux autres cailloux de l'endroit. Cet évènement est unique dans toute la longue liste des bizarreries auxquelles nous avons pu être confrontés sur le col de Vence. »

Comme dans le récit précédent, cet évènement que l'on peut qualifier d'extraordinaire et qui se produit devant les yeux des témoins doit être attribué à une intelligence présente sur les lieux. Une entité intelligente et invisible a décidé de montrer concrètement aux quatre amis ce dont elle est capable. Là aussi la synchronicité entre l'arrivée des quatre personnes dans la voiture, l'allumage des phares et la matérialisation de la pierre indique clairement la volonté de cette entité d'interpeller les témoins et laisse entendre qu'elle est parfaitement capable de les voir, même si l'inverse est impossible.

Pour faire le lien avec la classification des niveaux de matérialité proposée dans la page OVNIs, nous pouvons remarquer que l'objet manifesté dans le cas présent a été densifié à son niveau maximum (noté Mat 6), celui qui correspond à la matière dense qui forme notre environnement. Le récit indique bien que la pierre s'est « déployée », elle est donc passée progressivement par les dimensions d'un gravillon, puis d'un petit caillou et enfin d'une pierre. Les quatre amis ont bien assisté à un processus de création de matière « à partir de rien », qui décrit parfaitement cette capacité des auteurs.

Cet évènement exceptionnel, survenu devant quatre témoins, a encore une valeur pédagogique extrêmement précieuse. La démonstration a été faite dans les meilleures conditions pour que chacun puisse l'observer. On peut y voir une volonté explicite de la part de l'entité présente sur le lieu, d'aider les hommes qui cherchent confusément à comprendre ces phénomènes mystérieux.

Les caractéristiques et les capacités mises en œuvre dans ces évènements sont celles des êtres élémentaux. De plus, et d'après la science spirituelle, ces entités sont les seules entités liées à la Terre qui puissent se manifester de ces manières en agissant sur la matière dense, depuis les plans invisibles. Nous pouvons ajouter que ce phénomène de projection de pierres a été cité plusieurs fois dans la littérature. Cela signifie que son origine est bien terrestre. Ainsi, tout nous porte à comprendre que ce phénomène de « chutes de pierres » est une manifestation interdimensionnelle (une MIDIM) provoquée par des êtres élémentaux à l'intention des hommes.

© 2010-2017 - Écoute la Terre