Page d'accueil ÉCOUTE la TERRE

Autres MIDIM
Manifestations Inter-Dimensionnelles

Enlèvements au col de Vence !

Le phénomène des enlèvements d'humains est probablement la forme la plus spectaculaire et qui semble la plus incompréhensible de ces phénomènes mystérieux, et l'on comprend que les amateurs d'ufologie peuvent y être très sensibles car ils touchent directement à la vie humaine. Or si aucun enlèvement d'humain n'a été signalé aux abords du Col de Vence, par contre la disparition de deux chiens, suivie de leur restitution en un lieu différent du lieu d'enlèvement, a été rapportée en détail dans le livre « Les mystères du Col de Vence ».

Col de Vence : le Plateau des Idoles et le Puy de Tourettes [coldevence.com]

Août 1994. « Pendant qu'il va diner avec ses amis de l'équipe du Col de Vence, dans un restaurant de l'arrière pays au-dessus de Grasse, Jean-Pierre conduit ses deux chiens à sa voiture et les enferme à l'intérieur après leur avoir donné à manger et à boire, et en prenant soin d'entrouvrir une vitre. Après le repas, il décide de faire un saut dehors pour s'assurer que tout va bien et constate, au comble de la surprise, que ses chiens ont disparu ! Les portières sont toujours verrouillées, il vérifie que l'interstice laissé par la vitre entre-ouverte ne pouvait permettre le passage des chiens, compte tenu de leur gabarit. Ils n'avaient aucune possibilité de sortir du véhicule par leurs propres moyens. »

« Jean-Pierre, très ému, alerte tous ses amis dans le restaurant. Ensemble, ils examinent la situation. La voiture ne porte pas de marque suspecte. Jean-Pierre, qui a déverrouillé les portières, s'assure que le mécanisme fonctionne normalement. La disparition des deux chiens est d'autant plus incompréhensible qu'ils entretiennent avec leur maître un rapport quasi-fusionnel. Tout le monde se met à chercher dans les environs en appelant les deux chiens. Pas la moindre réponse, et pas le moindre indice ! Devant le désarroi de Jean-Pierre, le groupe d'amis décide de se diviser en plusieurs équipes pour quadriller tout le secteur en voiture. »

« Ces recherches resteront vaines et Jean-Pierre doit se résoudre à redescendre tard dans la nuit sur Nice, avec ses amis. Le restaurateur va consacrer la matinée du lendemain à contacter par téléphone ses relations résidant dans la région. La description des deux chiens est ainsi diffusée. C'est en début d'après-midi qu'un appel téléphonique l'informe que les deux chiens de Jean-Pierre ont été localisés à une quinzaine de kilomètres plus à l'ouest de la commune du restaurant. Comme par réflexe les deux animaux sont restés ensemble, mais impossible pour des étrangers de les approcher. »

« Dès l'arrivée de Jean-Pierre, les deux chiens qui ont reconnu leur maître se précipitent vers lui pour des effusions très démonstratives. Le spectacle des retrouvailles est très émouvant pour toutes les personnes présentes. Les deux chiens sont en parfaite santé, mais quelque peu désorientés dans cette vaste région qui leur est inconnue. Les conditions de cette double disparition restent totalement incompréhensibles. Dans ces circonstances bien mystérieuses, il est tentant de rattacher cette péripétie aux autres « curiosités » dont la région semble être très fertile. »

On peut préciser que, si les disparitions inexpliquées d'objets divers étaient choses relativement courantes au Col de Vence, cette disparition d'animaux était une première, et n'a d'ailleurs pas été renouvelée.

Les faits objectifs sont que deux chiens ont été extraits de la voiture fermée, sans que celle-ci semble avoir été forcée, et sans que leur intégrité corporelle n'ait été violée puisqu'ils ont été retrouvés sains et saufs. Tout s'est passé, apparemment, comme si les chiens avaient été dématérialisés, ou en d'autres termes étaient passés dans une dimension subtile pour pouvoir être sortis de la voiture, avant d'être rematérialisés en un autre lieu.

Remarquons que ce processus de densification, suivi de dé-densification puis de re-densification, est courant avec les OVNIs qui passent souvent par des phases de visibilité, puis d'invisibilité et de visibilité à nouveau pour les observateurs visuels, comme pour les opérateurs qui surveillent leurs écrans de contrôle radar.

Pour faire le lien avec le classement des différents niveaux de matérialité proposé précédemment, on peut dire que l'évacuation de la voiture a été rendue possible en faisant passer les chiens à un niveau de densité inférieure à Mat 6, qui traduit une dématérialisation de leur corps, avant une rematérialisation un peu plus loin. L'étude complète des OVNIs a montré en effet qu'il n'y a pas d'interaction mécanique entre deux dimensions différentes, ici entre le monde subtil dans lequel les chiens ont été entrainés, et le monde matériel dense qui constitue notre environnement. Cela signifie que, après que les chiens aient subi la transformation de dé-densification, la voiture dans laquelle ils étaient auparavant enfermés « n'existait plus » pour eux, puisqu'elle n'existait pas dans leur espace-temps. Ils ont pu alors en être extraits comme s'ils passaient à travers les portières ou le toit. C'est cela qui justifie la qualification de MIDIM.

Cette compréhension signifie que cette disparition temporaire des chiens peut parfaitement avoir été provoquée par des élémentaux qui, comme nous l'avons vu avec les OVNIs, ont la maîtrise de la matière. Nous avons vu qu'ils sont capables, non seulement de manifester des formes lumineuses et matérielles avec des niveaux de matérialité différents, mais ils peuvent agir de même avec des objets présents dans notre environnement, y compris avec les corps physiques d'êtres vivants.

Cet épisode de l'enlèvement des chiens constitue une nouvelle démonstration de ce dont sont capables les élémentaux. Il parait logique et naturel de penser que ce qui a été fait ici avec des chiens, pourrait être fait avec n'importe quels êtres vivants, et même avec des êtres humains… Cet évènement a une valeur pédagogique extrêmement précieuse car il permet d'éclairer d'une lumière nouvelle le phénomène des enlèvements humains.

Il y a cependant une différence entre les enlèvements d'humains et les enlèvements de chiens… c'est que ceux-ci n'ont pas pu raconter ce qui s'est passé entre le moment où, enfermés dans la voiture, leur maître les a quittés et le moment où ils ont été retrouvés le lendemain. Par contre, de très nombreux humains enlevés ont rapporté ce qu'ils ont vécu, y compris très souvent leur rencontre avec des êtres d'apparence humanoïde mais non-humaine. Ces témoignages sont extrêmement importants pour saisir les différentes facettes des processus à l'œuvre pendant les enlèvements, ils feront l'objet d'une étude spécifique ultérieure.

© 2010-2017 - Écoute la Terre