Page d'accueil ÉCOUTE la TERRE

Articles de fond
sur des sujets alarmants trop peu connus

Les enlèvements d'êtres humains
dans des ovnis : un phénomène réel,
alarmant et pourtant ignoré

Avertissement

Les lecteurs qui découvriront ici le phénomène d'enlèvement d'êtres humains dans des ovnis sont invités à ne pas se laisser rebuter par son invraisemblance car il est effectivement inconcevable sur la base des connaissances scientifiques actuelles. Mais, malgré tous les secrets qui s'opposent à sa divulgation, sa réalité ne peut pas être sérieusement mise en doute et ses répercussions dans la société humaine sont considérables.

Présentation et analyse du problème

Des récits incroyables

Au début des années 1990, John Mack, professeur de psychiatrie à l'hôpital Harvard aux Etats-Unis, fut confronté à des récits complètement incroyables : de plus en plus de personnes venaient le consulter, souffrant de troubles psychologiques profonds, et prétendaient avoir été enlevées par des extraterrestres dans des vaisseaux aériens. Cela ressemblait à des histoires de fous, à quelque chose d'impossible, d'irréel ! Mais il a progressivement découvert que ce phénomène était rapporté par des personnes de toutes origines, de tous âges, qui n'avaient aucun lien entre elles et qui toutes décrivaient un phénomène similaire.

John Mack eut alors le courage intellectuel d'entreprendre une étude clinique rigoureuse de ce phénomène, en acceptant de mettre sa réputation en jeu car, a priori, cela ne semblait pas sérieux du tout. Quand il eut rencontré quelques dizaines d'entre eux, il fut obligé de se rendre à l'évidence : il ne s'agissait pas d'un problème mental. Ces gens étaient des personnes saines, de bonne foi, qui lui parlaient d'évènements qui pour elles étaient réels et avaient fait basculer leur vie..

John Mack a eu l'immense mérite de faire connaitre la réalité du phénomène des enlèvements d'êtres humains dans des vaisseaux aériens, des ovnis, par des créatures non-humaines (1-2), mais bien d'autres chercheurs ont tenté, avant et après lui, d'éclairer ce phénomène complètement mystérieux. L'élucidation de ce mystère est d'autant plus vitale pour l'humanité que, d'après le résultat d'une étude statistique, ce sont des millions de personnes, hommes, femmes et même enfants, qui en sont victimes dans le monde entier (3). Tout cela est complètement contraire à la vision du monde qui domine aujourd'hui, selon laquelle l'homme est le maître de ce monde, si bien que personne n'en parle, et qu'en conséquence très peu de gens ont conscience de cette réalité..

Les ovnis, révélateurs d'une présence intelligente non-humaine

Le phénomène des ovnis (objets volants non identifiés) fait partie des phénomènes les plus mystérieux auxquels l'humanité se trouve confrontée, encore de nos jours. Le comportement intelligent de ces objets (qui ont été observés des millions et des millions de fois) atteste que des êtres d'origine et de nature inconnues se manifestent avec une insistance remarquable dans notre environnement..

Pourtant, de façon paradoxale, dans aucun pays ce phénomène n'est pris officiellement au sérieux, si bien qu'une large partie de la population n'est même pas convaincue de sa réalité. Le déni affiché par les pouvoirs publics parait complètement insensé à tous ceux qui, après une observation personnelle d'ovnis ou après lecture de l'un ou l'autre des très nombreux témoignages publiés sur ce sujet, ont pris conscience de la réalité de ce phénomène. Ils deviennent alors conscients de l'urgence de le prendre au sérieux, afin de découvrir qui sont ces êtres intelligents non humains qui se manifestent dans l'environnement de la Terre. Quelle est leur nature ? Et pourquoi cette rétention d'informations de la part des autorités ? Pourquoi cette chape de secret autour de ce phénomène ? Il y a là une énigme qui s'ajoute à l'énigme de ces présences mystérieuses.

Les enlèvements, facette la plus troublante du phénomène ovni

Parmi les multiples formes de manifestations d'ovnis, le phénomène d'enlèvement d'êtres humains dans des ovnis représente sans doute celle qui est la plus énigmatique, la plus troublante, mais aussi la plus délicate à aborder car c'est un phénomène complètement irrationnel en apparence. Précisons d'abord que le terme « enlèvement » désigne une disparition temporaire, l'individu ayant été enlevé de son environnement et transporté dans un autre monde (dans un ovni) pendant une durée comprise entre un quart d'heure et quelques jours. Le terme parfois utilisé pour désigner ce type d'enlèvement est « abduction », qui est le mot anglais.

Une première difficulté est d'obtenir des informations sur les conditions dans lesquelles sont opérés ces enlèvements, car les êtres humains qui en sont les victimes en perdent le plus souvent la mémoire, et ces évènements ont lieu presque toujours en l'absence de témoins. Cependant, une partie des êtres humains qui ont été enlevés se souviennent de ce qu'ils ont vécu, et une autre partie peuvent en retrouver la mémoire, souvent grâce à une séance d'hypnose.

Mais ces souvenirs sont toujours très perturbants et surtout incompréhensibles à partir des connaissances ordinaires. Les caractéristiques de ces enlèvements heurtent tellement nos connaissances habituelles sur le monde et la vie, qu'il nous est très difficile de les considérer comme vrais.

Cela signifie que c'est notre vision du monde qui doit être remise en cause ! C'est pourquoi il est proposé d'aborder cet article avec un esprit ouvert, bien ancré dans le raisonnement logique et sans préjugé, puis d'examiner la cohérence entre tous les faits rapportés, avant de porter éventuellement un jugement. La lecture du livre « Ovnis, enlèvements et extraterrestres » (4) pourra être une bonne préparation pour mieux aborder ce sujet.

Caractéristique principale de ces enlèvements

Au cours de ces enlèvements, les victimes sont, d'après leurs affirmations, aux prises avec des êtres vivants non-humains mais d'allure humanoïde qui s'immiscent inopinément dans leur vie privée (souvent dans leur lit, la nuit) pour les amener, contre leur gré, dans un vaisseau aérien (un ovni). Malgré toute leur volonté, elles sont incapables de s'y opposer, une force extérieure implacable les en empêche. C'est d'abord cela qui rend ce phénomène très traumatisant et très troublant car les victimes sont traitées comme des objets, sans aucun respect et sans bienveillance aucune.

Arrivée dans le vaisseau, la personne est déshabillée et allongée sur une table d'auscultation, malgré ses protestations. Elle est entourée de plusieurs entités qui peuvent avoir des allures différentes. Souvent l'une a une apparence humaine et joue le rôle d'un médecin, ce qui peut rassurer un peu la victime. Celle-ci subit ensuite un examen pseudo-médical qui, dans la très grande majorité des cas, est suivi d'un protocole qui consiste en une pratique sexuelle : prélèvement de sperme pour les hommes, et insémination artificielle pour les femmes ; leur fœtus sera ensuite prélevé trois mois plus tard environ, lors d'un nouvel enlèvement. La personne enlevée est ensuite renvoyée dans sa vie normale, après qu'une manipulation mentale lui ait ôté la mémoire de son vécu.

Il apparait donc que le phénomène d'enlèvement répond à un projet de procréation artificielle, sans accouplement. Selon les témoignages connus, ce phénomène d'enlèvement dans un ovni est apparu dans les années 1960, mais de très nombreux textes attestent que des pratiques sexuelles avec accouplement entre humains et entités non-humaines ont existé de tous temps et, semble-t-il, dans tous les pays (4). Mais on touche là à un sujet très sensible, qui n'est quasiment pas connu. Des textes révèlent que, au Moyen-Age, les autorités religieuses en étaient très préoccupées.

Tout ceci est complètement abracadabrant et ne peut pas exister, se dit-on ! Mais il est essentiel de rappeler que, selon l'analyse réalisée dans le livre « Ovnis, enlèvements et extraterrestres » (4), les ravisseurs vivent dans un monde parallèle au monde des humains (dans une autre dimension), et attirent leurs victimes dans ce monde parallèle. Il s'agit donc de manifestations interdimensionnelles. C'est pourquoi les ravisseurs ne nous sont pas visibles habituellement, comme d'ailleurs les vaisseaux dans lesquels ils se trouvent. Ce point est capital pour comprendre que ce projet de procréation puisse réellement exister à l'insu des hommes, sachant que l'humanité est, à notre époque, très marquée par le matérialisme et a perdu la connaissance des mondes parallèles.

Création d'une race hybride !

Une étude statistique réalisée aux Etats-Unis a montré que deux pour cent de la population de ce pays présente toutes les caractéristiques d'une victime d'enlèvement (3). Ces calculs conduisent au chiffre ahurissant de six millions d'enlevés potentiels, rien que dans ce pays. En ajoutant les autres pays du monde (dans lesquels la pratique de ces enlèvements semble être cependant moins répandue) et en prenant en compte l'ancienneté du phénomène, ces estimations conduisent à des nombres réellement considérables.

Ainsi et même si nous n'avons pas de précisions sur les manipulations génétiques opérées dans les ovnis, des êtres humains sont régulièrement soumis, malgré eux, à ce qui apparait être un projet de création d'une race d'êtres hybrides, issus du croisement entre les ravisseurs et les êtres humains. Cette idée est soutenue par le fait que de très nombreux témoignages font état d'observations, dans les vaisseaux, de rayonnages sur lesquels sont disposées des rangées de bocaux contenant des embryons vivants. La première question est évidemment de savoir qui sont ces ravisseurs. Les manipulations génétiques auxquelles ils s'adonnent montrent qu'ils sont génétiquement proches des êtres humains. La littérature ufologique les considère comme des extraterrestres, sans plus de précision. Nous utiliserons également le terme « aliens » pour les désigner.

A ce stade, il est nécessaire de remarquer que tous les chercheurs qui ont étudié le phénomène d'enlèvement dans des ovnis sont unanimes pour reconnaitre que ce phénomène semble mener à la création d'une race hybride. Mais aucun n'a pu avancer au-delà pour en comprendre le sens et en tirer les conséquences, alors que celles-ci sont potentiellement immenses et très alarmantes. Aucun à ce jour … sauf David Jacobs, dont nous rapporterons les travaux plus loin. Mais les répercussions possibles de cette idée étant tellement graves, nous avons d'abord tenté de pousser plus loin notre réflexion et notre recherche.

Un projet eugénique machiavélique ?

Ces réflexions amènent inévitablement la question : quel pourrait être le sens, ou la finalité de ces manipulations génétiques et de ces très nombreuses naissances hybrides ? Car la façon dont se passent les enlèvements montre qu'ils sont très bien organisés, avec un déroulement des opérations bien rodé car toujours à peu près le même selon tous les témoignages, et leur très grand nombre impose l'idée qu'il y a nécessairement un but, que tout cela répond à un plan. Quel est alors ce plan ?

On peut concevoir que, par ce processus d'hybridation, ces aliens chercheraient à acquérir ce qui n'a pas pu être développé naturellement en eux, et qui est présent chez les hommes. On ne sait rien de la façon dont les manipulations génétiques sont menées, mais on peut facilement imaginer que, après un certain nombre d'hybridations successives chaque fois avec des êtres humains, les générations successives de nouveau-nés issus de ces manipulations se rapprocheraient progressivement des qualités humaines recherchées. A ce propos, souvenons-nous que le processus est très ancien, même si sa mise en œuvre dans des vaisseaux ne date que d'une cinquantaine d'années.

Poursuivons cette réflexion : des hybridations successives chaque fois avec des êtres humains engendreraient des êtres qui seraient de plus en plus semblables aux hommes, mais pourraient conserver certains éléments caractéristiques des aliens. Ce processus a un nom : l'eugénisme. Le but des enlèvements d'êtres humains et du projet de procréation qui est appliqué dans les vaisseaux serait alors un but eugénique : créer une race intermédiaire entre les aliens et les humains. Cette hypothèse s'impose, alors qu'aucune autre ne semble pouvoir être envisagée

La question qui se pose ensuite est : ces hybrides seraient-ils amenés à vivre sur un autre astre que notre planète, ou bien vivraient-ils sur Terre parmi nous ? La première hypothèse semble avoir moins de conséquence pour notre humanité, dans un premier temps du moins. Mais la deuxième hypothèse est extrêmement préoccupante et doit être envisagée sérieusement, même si elle nous fait glisser vers ce qui ressemble fort à un scénario de science-fiction. Elle est en effet simplement le résultat d'un raisonnement logique basé sur des faits avérés. (1)

C'est ainsi que se dessine un plan qui prend des allures machiavéliques. Nous avons vu que le nombre d'enlèvements d'êtres humains dans des ovnis pourrait se compter en dizaines de millions dans le monde. Par conséquent, le nombre de naissances d'êtres hybrides est lui aussi considérable et nous devons prendre sérieusement en compte l'hypothèse selon laquelle ces hybrides vivraient sur Terre.

Pourquoi une telle ignorance dans toute la population humaine ?

Dans cette hypothèse, on peut imaginer que la présence d'un tel nombre d'hybrides sur Terre ou dans son environnement, puisse avoir des conséquences très profondes pour l'humanité ! Pourtant, si tel est le cas, les hommes en sont totalement inconscients aujourd'hui. Mais ils sont aussi totalement inconscients de la réalité des enlèvements et des manipulations génétiques qui s'ensuivent. Comment se peut-il qu'une telle ignorance puisse exister et perdurer alors que ces pratiques sont avérées et que les victimes sont le plus souvent révoltées contre ces viols imposés (du moins quand elles en sont conscientes) ? Plusieurs réponses peuvent être avancées :

  • Nous avons vu que les ravisseurs font en sorte de supprimer la mémoire des enlèvements dans la partie consciente du cerveau de leurs victimes. Ils ont visiblement la capacité de le faire ;
  • Les femmes devenues enceintes à la suite d'un premier enlèvement sont délivrées de leur fœtus en subissant un nouvel enlèvement (dont elles ne se souviennent pas davantage) à un stade peu avancé de leur grossesse (de dix semaines à trois mois environ) de façon que, le plus souvent, elles n'ont pas eu le temps de prendre conscience qu'elles étaient enceintes ;
  • Les hommes et les femmes qui ont pu conserver la mémoire de leur vécu – spontanément ou après une séance d'hypnose – évitent le plus souvent d'ébruiter leur expérience par peur du ridicule et pour protéger leur vie dans la société, car leurs récits auraient très peu de chances d'être pris au sérieux et ils (ou elles) seraient marginalisés par leur entourage ;
  • Une autre raison est que tout ce qui a trait au sexe est tabou dans la société humaine occidentale, et on n'en parle pas.
  • Une autre raison possible de l'ignorance de la population à l'égard de ce projet eugénique est que, selon l'hypothèse envisagée, ce projet ait donné naissance à des hybrides qui ont acquis une apparence humaine et ne peuvent plus être distingués des autres humains ! Répétons-le : cette hypothèse parait ahurissante et dépasse peut-être les limites de ce qui peut être accepté, mais elle découle d'un raisonnement logique basé sur des faits. Il est vrai que ces faits maintenus secrets en dépit des très nombreuses preuves de leur réalité.
  • Rappelons enfin que le déni et la rétention d'informations de la part des autorités gouvernementales n'a pas d'explication et participe très largement à l'ignorance de la population.
Quelle serait la finalité de ce projet eugénique ?

Poursuivant encore notre réflexion à partir de cette hypothèse, une population d'êtres physiquement proches des êtres humains, mais porteurs d'éléments caractéristiques des aliens-ravisseurs, pourrait être présente aujourd'hui sur Terre ou dans son environnement proche. Si l'on cherche un sens possible à cette situation singulière, nous devons reconnaitre qu'elle semble évoquer la préparation d'une invasion de la planète Terre par ces hybrides. Reconnaissons que cette perspective est pour le moins très alarmante.

Cet enchainement d'idées ne représente pour le moment qu'une hypothèse. Il ressemble tout à fait à un scénario de science-fiction et peut donner l'impression de verser vers une théorie du complot. Mais, encore une fois, il est simplement le résultat d'une analyse rationnelle des conséquences possibles du phénomène d'enlèvement d'êtres humains dans des vaisseaux aériens, phénomène méconnu mais avéré dont nous recherchons le sens. Arrivés à ce stade, il est impératif de chercher à vérifier si ce scénario correspond à la réalité.

Les incroyables révélations de David Jacobs

David Michael Jacobs, professeur d'histoire contemporaine à l'université Temple à Philadelphie aux Etats-Unis, a donné à son dernier livre un titre parfaitement explicite : « Ils marchent parmi nous – le plan extraterrestre pour contrôler l'humanité » (5). Déjà, ce titre résonne parfaitement avec le scénario diabolique évoqué plus haut et, en effet, il se rapporte bien au même sujet : les enlèvements d'êtres humains dans des vaisseaux. Ce livre représente l'aboutissement d'un travail personnel de près de cinquante années et a fait suite à quatre livres (du même auteur) consacrés au même phénomène. David Jacobs a enquêté lui-même sur plus de 1 150 cas d'enlèvement. La thèse qu'il présente est donc le résultat d'un travail mené très en profondeur par un chercheur universitaire reconnu.

Une contribution courageuse et très innovante

Il convient de souligner d'abord que, selon les propres mots de David Jacobs, le fait de « rapporter ces découvertes lui a causé un embarras considérable ». L'idée que la société humaine soit infiltrée, à notre époque moderne, par des populations extraterrestres, parait en effet déraisonnable et ridicule a priori. Il est conscient, écrit-il, « d'avoir outrepassé une ligne que la majorité des chercheurs et plus particulièrement la majorité des ufologues se refusent à franchir ». Cependant, « en tant qu'universitaire, il se devait de suivre la voie que les preuves lui indiquaient, car il avait confiance en la véracité des informations qu'il présentait » (5), malgré leur caractère invraisemblable.

Cette remarque peut certainement expliquer que, parmi les nombreux chercheurs qui ont étudié le phénomène d'enlèvement, David Jacobs soit le seul, à ce jour, qui ait développé son étude en allant jusqu'au bout de ses implications. D'autre part, il rappelle que le travail qu'il a réalisé a été rendu possible d'abord par les personnes enlevées qui, en acceptant de lui confier leurs témoignages, se sont souvent exposées à un risque personnel considérable. En effet, nombre de ces personnes occupent des fonctions élevées, certaines sont diplômées de l'enseignement supérieur, et elles ont mis en jeu leur réputation et leur mode de vie en rapportant leurs expériences. David Jacobs indique qu'elles sont issues de toutes les couches sociales. On trouve en effet parmi elles des médecins, des hommes d'affaire, des avocats, des psychologues, des psychiatres, des scientifiques, des professeurs d'université, des étudiants, des policiers, des retraités et de simples employés.

David Jacobs a centré son étude sur le phénomène d'enlèvement lui-même, avec toutes ses implications, mais il n'a pas étudié spécifiquement les entités qui sont les auteurs des enlèvements et les instigateurs du projet de procréation. C'est pourquoi il s'en tient à l'hypothèse habituelle qui affirme que ce sont des êtres extraterrestres, sans aucune précision sur leur nature ni leur provenance.

Les recherches de David Jacobs lui ont permis de révéler qu'un nombre considérable d'hybrides vivent effectivement sur Terre. Ceci est rendu possible par le fait qu'ils sont physiquement semblables aux êtres humains et ne peuvent donc pas être distingués par leur aspect corporel. Il a pu mettre en évidence la manière dont ces hybrides s'introduisent et interviennent dans la société humaine, leur objectif ainsi que les stratégies mises en œuvre pour atteindre cet objectif. Sa contribution à l'étude du phénomène d'enlèvement est donc très novatrice et très courageuse.

La finalité du programme d'intégration

A partir des très nombreux témoignages reçus de personnes enlevées, David Jacobs a pu proposer une classification des entités qui interviennent dans le phénomène d'enlèvement. Elle repose sur les différentes fonctions de ces entités mais aussi et en même temps sur leur apparence physique, qui diffère selon leur degré d'hybridation.

Cette classification commence par les « extraterrestres » qui représentent les « souches » non hybridées et vivent dans un plan subtil. David Jacobs nomme « reptalins » ou « reptiliens » les êtres dont la tête ressemble à celle d'un reptile, serpent ou de lézard, et « insectalins » ceux dont la tête les fait ressembler à des insectes, une mante religieuse par exemple. Ils ont cependant un corps humanoïde. Ce sont eux qui exercent le commandement sur tous les hybrides. La classification se poursuit par ceux qu'on appelle habituellement les « grands gris » et les « petits gris ». Et après d'autres niveaux intermédiaires, elle se termine par des êtres qui, du fait qu'ils sont les résultats de très nombreuses hybridations, ont tout à fait l'apparence humaine et vivent dans notre plan matériel.

Pour David Jacobs, l'idée s'est affirmée avec le temps que l'objectif central des aliens est que les hybrides d'apparence humaine s'intègrent complètement dans la société humaine sur Terre. La ressemblance physique avec les humains est le moyen qui leur permet d'agir subrepticement, sans se faire remarquer, et une administration, qui ressemble fort à une hiérarchie militaire, a été mise en place par ces aliens pour faire en sorte que ce plan se déroule le mieux possible. Et au-delà de l'intégration des hybrides, l'objectif est que les aliens puissent s'installer eux-mêmes sur Terre. Ceci confirme complètement l'hypothèse, le scénario machiavélique envisagé plus haut..

Pour corroborer encore cette perspective diabolique, David Jacobs rapporte, entre autres témoignages, une conversation entre Bernard, un homme qui l'a consulté régulièrement, et son ami Éric, qui est un hybride vivant de façon autonome sur Terre. Alors que Bernard interroge son ami pour la centième fois sur le changement annoncé par Éric dans la société humaine, celui-ci lui répond : « Il y a des choses que je ne peux pas te dire ». Cette scène, qui s'est renouvelée de nombreuses fois, signifie clairement qu'il y a un plan inavouable caché derrière la présence sur Terre d'hybrides à apparence humaine tels qu'Éric.

Ce qui distingue les hybrides des êtres humains

David Jacobs confirme que certaines caractéristiques propres aux aliens sont présentes chez les êtres hybridés, avec cependant de moins en moins d'intensité selon le degré d'hybridation. C'est ainsi par exemple que deux aptitudes mentales sont très développées chez les « petits gris » : leur capacité d'emprise mentale exercée sur les humains pour que, au cours d'un enlèvement, ceux-ci ne puissent pas opposer de résistance, et la faculté de supprimer en eux, ensuite, la mémoire de ce qu'ils ont vécu. C'est pour la même raison que les hybrides à apparence humaine possèdent eux aussi des capacités de manipulation mentale qu'ils peuvent mettre en pratique sur les êtres humains.

Les capacités de communication télépathique, qui permettent de percevoir les pensées des autres, sont également caractéristiques des hybrides et leur offrent un extraordinaire avantage sur les humains dans les situations où ils sont en confrontation. On comprend ainsi que, dans la vie ordinaire sur Terre, les hybrides à apparence humaine ont l'avantage de pouvoir connaitre les pensées des gens de leur entourage, et de pouvoir ensuite les influencer pour les gagner à leur cause.

Une autre caractéristique des aliens et des hybrides est qu'ils n'éprouvent pas d'émotions. Par exemple lors d'un enlèvement, il a été très souvent observé que les ravisseurs - souvent des petits gris - ne manifestent jamais de sentiments, jamais de compassion envers les victimes qu'ils font souffrir. Ils ne répondent que rarement à leurs questions et restent toujours froids et détachés. Les aliens et les hybrides sont aussi décrits comme des êtres doués d'une forme d'intelligence essentiellement rationnelle et logique, qui peut être d'autant plus vive qu'elle est justement dénuée de sentiments.

Un projet incroyable mais cohérent

Selon tous les témoignages rassemblés par David Jacobs, la finalité du programme des aliens serait donc qu'ils puissent, un jour, s'installer sur la planète Terre et prendre le pouvoir à la place des êtres humains. L'intégration parmi les hommes d'un grand nombre d'hybrides à apparence humaine est un moyen pour y parvenir. Tous les hybrides sont en effet sous l'autorité des aliens et sont extrêmement disciplinés par nature car ils n'ont pas d'individualité. Il apparait que c'est cela le sens caché derrière le plan à grande échelle d'enlèvements d'êtres humains dans des ovnis.

Une condition pour que cet objectif puisse être atteint est d'éviter toute rébellion de la population humaine. C'est pour cette raison que les ravisseurs s'efforcent d'effacer, dans le cerveau des humains enlevés, la mémoire de ce qu'ils ont vécu. Pour la même raison, le programme doit être tenu secret dans toute la mesure du possible et l'occupation de la Terre doit être menée progressivement, pour ne pas attirer l'attention des humains.

La réalité est que, comme par une série de coïncidences extraordinaires, depuis les années 1940 tous les pays ont adopté le même comportement pour décrédibiliser l'existence des ovnis et nier la réalité des enlèvements. Un tel consensus parait vraiment étrange. Or on se souvient que, grâce à leur capacité de manipulation mentale, les hybrides à allure humaine ont effectivement la possibilité d'influencer les hommes dans le sens de leurs volontés. Ainsi pourrait s'expliquer la chape de secret qui, dans le monde entier, empêche toute divulgation à grande échelle à propos du phénomène ovni et des enlèvements d'êtres humains.

De fait, un petit nombre de personnes seulement sont conscientes de la réalité de ces phénomènes, et ce nombre est insuffisant aujourd'hui pour que l'humanité soit alertée. La très grande majorité des êtres humains n'a pas connaissance du phénomène d'enlèvements dans des vaisseaux, et ignore complètement le programme d'intégration des aliens.

Malgré tout, et heureusement pour nous, quelques-unes parmi les personnes enlevées ont pris sur elles de contacter David Jacobs et de lui confier leurs témoignages. Celui-ci a fait alors un travail remarquable en diffusant publiquement ces informations dans ses livres. Et c'est l'objectif de cet article de participer à la diffusion de ces réalités cachées.

Un élément de preuve

La télépathie, ou faculté de communication à distance par la pensée, semble se développer un peu aujourd'hui chez l'homme, mais elle est encore à un niveau rudimentaire. Par contre, il existe des êtres humains, très rares, qui ont naturellement la faculté de capter les pensées des autres (à leur insu). Un homme doué de telles capacités a témoigné récemment, à travers un enregistrement diffusé sur Internet (6). Il a expliqué qu'il avait constaté, à maintes reprises, que certains êtres à apparence complètement humaine se différentiaient de tous les autres humains par le fait que lui ne pouvait absolument pas savoir ce qu'ils pensaient. Ces êtres se protégeaient par une espèce de barrière invisible et il n'avait aucune possibilité de communication avec eux. Ces gens, qui peuvent être des hommes ou des femmes, jeunes ou vieux, émettent par contre un message du genre : « je te connais, je t'observe, ne t'approche pas », et refusent donc toute relation avec les autres.

Ce témoignage tend à confirmer qu'il existe bien, disséminés dans la population humaine et indiscernables par leur apparence, des êtres humains qui ont un cerveau qui fonctionne différemment de celui de tous les autres humains et ont des facultés mentales très développées. Ils ne veulent absolument pas être découverts et cachent donc, par conséquent, des desseins inavouables. Il apparait une forte probabilité de lien avec les hybrides à allure humaine dont l'existence a été révélée par David Jacobs.

Toute l'analyse effectuée dans cet article parait insensée et incroyable ! Cela dépasse l'entendement pour la quasi-totalité des êtres humains, dont la conscience n'est pas prête à accepter l'idée que des êtres non-humains puissent intervenir sur Terre parmi nous à nos dépens.

Mais c'est l'avenir de l'humanité qui est en jeu, et la période troublée que nous traversons actuellement doit également nous interpeller et nous alerter. Rappelons encore la proposition faite en début de cet article, de rester bien ancré dans un raisonnement rationnel et logique en gardant son esprit ouvert aux faits rapportés et à leur analyse, avant de porter une appréciation sur le contenu de cet article.

Rappelons que l'étude approfondie de ce sujet fait l'objet du livre intitulé « La plus grande tromperie humaine – Une enquête inédite sur le sens des enlèvements dans des ovnis ».

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES (pour cette page) :

1 :  John E. MACK – Enlevés par des extraterrestres – 100 cas étranges de kidnapping de l'espace (Ed. J'ai lu).

2 :  John E. MACK – Passeport pour le cosmos (Ed. Dervy).

3 :  Marie-Thérèse De BROSSES – Enquête sur les enlèvements extraterrestres (Ed. J'ai lu).

4 :  Daniel HARRAN – Ovnis, Enlèvements et Extraterrestres – Des découvertes fascinantes (Ed. Trédaniel).

5 :  David Michael JACOBS – Ils marchent parmi nous – Le plan extraterrestre pour contrôler l’humanité (Ed. Atlantes).

6 :  https://www.youtube.com/watch?v=Mpt88ri65iA&t=3155s (chaîne YouTube de Silvano Trotta).

© 2010-2020 - Écoute la Terre